12 Rue des Epinettes 75017 PARIS

Nous sommes des chrétiens désirant se rassembler selon les principes du Nouveau Testament pour constituer ainsi une expression locale de l'église universelle de Jésus-Christ.

Le but de nos activités, pour le résumer simplement, c'est l'édification et l'instruction des croyants dans la Parole de Dieu (la Bible), le témoignage de l'amour de Dieu dans notre société et de nous encourager mutuellement à vivre une vie à la gloire de Dieu et pour le bien du
prochain.

Nous formons une famille avec tous les chrétiens qui reconnaissent et aiment Jésus-Christ comme leurs Sauveur et Seigneur. Sur le plan organisationnel, nous faisons partie de l'union d'Eglises protestantes-évangéliques appelée "CAEF".

Notre adresse est: 12 Rue des Epinettes, Paris 17e.

Nos réunions, ouvertes à tous, sont les suivantes:


Rencontre autour de la Bible, les vendredis 19h 00 - 20h 30

Aperçu

Lors de la réunion du vendredi nous nous penchons ensemble sur la Bible pour mieux connaître ses enseignements et réfléchir comment les mettre en pratique dans notre vie.
Bienvenue à chacun !


Culte du dimanche: 10h 30 - 12h 15

Aperçu


Nous célébrons "la Cène" (le repas du Seigneur) tous les dimanches pendant un temps de louange communautaire qui est suivi d'un enseignement de la Bible.


Tout premier dimanche du mois nous partageons un repas et profitons de ce temps pour faire meilleure connaissance. Evidemment tous les visiteurs y sont les bienvenus!

lundi 11 janvier 2010

Réponses à 2 Tm 4,1-8 (1re et 2e partie) pour l'étude du 8 et du 22 janvier 2010

Veuillez trouver ici une réponse aux questions.
Bonne lecture, que le Seigneur nous augmente l'amour pour Sa Parole ! Andréas


Au chapitre 4, le ton devient encore plus solennel. Paul conjure Timothée, et ceci devant des témoins les plus importants : devant Dieu, devant Jésus-Christ, juge des vivants et des morts, et au nom de son avènement (sa manifestation epiphaneia) et de son royaume.


1. Le lien avec le ch.3
Il y a un lien évident : Timothée devait lui-même demeurer dans la Parole de Dieu. Il l’avait apprise depuis sa jeunesse, avait été formé en tant que jeune homme par l’apôtre Paul. Ce qu’il avait appris, il ne devait pas le garder pour lui-même, mais le communiquer à d’autres. La Parole ne peut devenir utile que lorsqu’elle est transmise, prêchée, enseignée, appliquée dans toute sorte de situation que rencontre le chrétien. C’était l’appel particulier de Timothée en tant que serviteur de Christ dans les églises, mais c’est de façon générale aussi la nôtre dans notre vie de chrétien et d’église !

2. L’urgence :
L’invocation des témoins divin (Dieu et Jésus-Christ) et du jugement que Christ apportera lors de sa manifestation montre donc à Timothée (et à nous) qu’il il y a urgence et la plus grande importance d’accomplir son ministère. Paul conjure T., c’est très fort ! (comme en 1 Tm 5,21). Il veut assurer que T. comprenne l’importance de cette exhortation, cette charge. Ce n’est pas facultatif.

IL y a neuf impératifs dans ces versets !

Quel genre de ministère ? Celui de la Parole, comme précisé dans les versets 2-5, celui d’un évangéliste.

Ce ministère est très varié :

- prêcher

- insister en toute occasion, favorable ou non

- reprendre

- censurer

- exhorter

- en douceur et en instruisant



Ceci est d’autant plus important que les hommes des temps futurs seront peu enclins à recevoir la vérité, ils préféreront des enseignements qui s’accordent mieux à leurs désirs.

L’attitude de Timothée devra être marquée par la sobriété, l’acceptation de la souffrance, de ne pas se laisser détourner de sa tâche.



Une deuxième raison pour cette urgence est le départ imminent de Paul (4,6-8). Il se présente encore une fois comme un modèle à Timothée :

- il sert de libation : toute sa vie de serviteur de Christ a été un sacrifice, la libation est l’image de sa mort, vue encore comme un sacrifice ultime. (Ph 2,17)

- j’ai combattu le bon combat et j’ai achevé la course, gardé la foi

- je recevrai la couronne de justice par le Seigneur, juste juge, comme tous ceux qui auront aimé son avènement (sa manifestation en gloire)



Avons-nous compris de même que l’appel que Dieu nous adresse pour le service, n’est pas facultatif ? Nous n’avons peut-être pas cet appel spécifique de prêcher la Parole, mais chacun de nous a reçu des dons qu’il est appelé à mettre au service des autres ! (1 P 4,10.11). Chacun est appelé à offrir sa vie en sacrifice vivant à Dieu et pour les autres ! C’est très solennel, parce que le temps est court et précieux, parce que l’éternité est en jeu, la vérité et le fruit éternel de notre vie !





3. Essaie d’expliquer : « en toute occasion, favorable ou non ». Comment appliquer ce verset dans ta vie de chrétien ?



Cette expression est une façon encore de souligner l’urgence de la tâche de Timothée : il devait proclamer la vérité, même si les circonstances n’étaient pas faciles, même si son auditoire ne semblait pas bien disposé de recevoir la son message, même si les chances de voir des changements se produire ne semblaient pas très grandes. On pourrait penser à Jonas qui devait obéir et aller dans la capitale de l’Assyrie, une ville païenne et pleine d’injustice pour y proclamer un message de jugement et de repentance. Sa réticence peut se comprendre. Mais il fallait qu’ils entendent ce message de Dieu – et voilà de grandes choses se sont passées !

Tout chrétien n’a pas reçu le ministère de la Parole de Timothée, mais il est important tout de même qu’il soit aussi conscient de l’urgence du témoignage qu’il est appelé à apporter. Col 3,3-6 nous montre ces deux aspects : la proclamation apostolique, ministère spécifique, et le témoignage de chaque chrétien :

- Col 3,3-4 Priez pour nous…en sorte que puisse annoncer le mystère de Christ ..

- Col 3,5-6 Conduisez-vous avec sagesse envers ceux du dehors, et rachetez le temps (saisissez les opportunités, les moments favorables). Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun.

...à suivre

suite des résponses:

4. En quoi est-ce que l’attitude recommandée à Timothée (v.5) contraste avec les gens décrits aux versets 3 et 4 ?


 Sois sobre : Face à la tendance des gens de « se donner une foule de docteurs selon leurs propres désirs », Timothée doit garder « la sobriété », c’est-à-dire se tenir aux choses qui sont fondées dans la vérité, dans ce qui est clairement établi comme fait (par les Ecritures) et ne pas se livrer à des spéculations (V.3-4 choses agréables, fables), des histoires et constructions intellectuelles sans véritable fondement.

Attention : Aujourd’hui il y a beaucoup de récits qui circulent parmi les chrétiens sur des miracles, des manifestations surnaturelles etc. qui servent aussi à fonder certains enseignements et doctrines. Nous devrions faire très attention avant de nous laisser convaincre par des expériences et garder un sain scépticisme si ce qu’on veut nous faire croire ne s’appuie pas clairement sur l’Ecriture.

On peut aussi mal employer la Parole. Exemple : Ph 4,13 « Je puis tout dans celui qui me fortifie ». Donc le chrétien peut tout faire, n’importe quelle action, miracle etc.. Le contexte révèle cependant que Paul parle de ses privations, l’humiliations etc. , mais grâce à Christ il ne désespère pas dans de telles épreuves. Autre exemple : Esaïe dit « c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris » (Es 53, 5). Certains en déduisent qu’un chrétien ne devrait plus tomber malade ou en tout cas chercher la guérison dans tous les cas.

Littéralement sobre signifie « ne pas être sous l’influence du vin » (comme on l’utilise aussi en français) . La sobriété est une attitude qui permet un jugement équilibré face aux situations de la vie et qui implique :

- la maîtrise de soi : sobre par rapport à la boisson et la nourriture, résister aux convoitises, avoir le contrôle de la pensée, de ses sentiments, de la parole et de ses actions. La souffrance est mentionnée aussi : la perspective de la souffrance possible en tant que chrétien ne devrait pas nous faire reculer !

- la vigilance : 1 Th 5,6-8 6 ¶ Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres.7 Car ceux qui dorment, dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent, s’enivrent la nuit.8 Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de l’amour, et ayant pour casque l’espérance du salut.

1 Pierre 4:7 La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière.

1 Pierre 5:8 Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.

- la lucidité : Ep 5,17.18 7 C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur.18 Ne vous enivrez pas de vin, c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit



La sobriété est spécialement demandée au responsable d’église (l’épiscope), aux femmes responsables/diacres (ou des diacres), aux vieillards (1 Tm 3,2.11 ; Tit 2,2)



 fais l’œuvre d’un évangéliste

Ac 21, 8 Philippe l’évangéliste

Ep 4,11 un des dons fondamentaux « évangéliste »

quelle est son œuvre ? Certainement l’annonce de l’Evangile, présenter la Bonne Nouvelle à tout public.



=> remplis bien ton ministère : nous sommes tous appelés à remplir un service pour le Seigneur. L’importance, c’est de le faire avec fidélité ! (1 Cor 4,2)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire